INVOCATION

  
 

  

L'invocation se fait en cette manière ; votre âme se sentant en la présence de Dieu, se prosterne en une extrême révérence, se connaissant très indigne de demeurer devant une si souveraine Majesté, et néanmoins, sachant que cette même bonté le veut, elle lui demande la grâce de la bien servir et adorer en cette méditation. Que si vous le voulez, vous pourrez user de quelques paroles courtes et enflammées, comme sont celles ici de David : « Ne me rejetez point, o mon Dieu, de devant votre face, et ne m'ôtez point la faveur de votre Saint Esprit. Éclairez votre face sur votre serviteur, et je considérerais vos merveilles. Donnez-moi l'entendement, et je regarderai votre loi et la garderai de tout mon cœur. Je suis votre serviteur, donnez-moi l'esprit » ; et telles paroles semblables à cela. Il vous servira encore d'ajouter l'invocation de votre bon ange et des sacrées personnes qui se trouveront au mystère que vous méditez : comme celui de la mort de Notre-Seigneur, vous pourrez invoquer notre dame, saint Jean, sainte Madeleine, le bon larron, afin que les sentiments et mouvements intérieurs qu'ils reçurent vous soient communiqués ; et en la méditation de votre mort, vous pourrez invoquer votre bon ange, qui se trouvera présent, afin qu'il vous inspire des considérations convenables ; et ainsi des autres mystères.

  
  

Retour