Son nom a été retiré du calendrier liturgique parce que le récit de son martyre semble légendaire. Cependant elle reste fort populaire. Il suffit de savoir que nombre d'églises lui sont dédiées.

Fille d'un roi d'Alexandrie, Catherine était à 17 ans, la plus jolie et la plus savante des jeunes filles de tout l'empire. Comme elle désirait se marier à un prince aussi beau et aussi savant qu'elle, aucun prétendant ne se présenta. Alors la Vierge Marie lui apparut accompagnée de Jésus qu'elle lui offrit. Catherine le voulait bien, mais Jésus, à une question de sa mère, répondit qu'il ne voulait pas de cette jeune fille "trop laide". Vexée, Catherine alla voir un vieil ermite qui lui expliqua que ce n'était pas son corps qui était laid mais son âme rempli d'orgueil...Il n'en fallut pas plus pour que la princesse se convertît et ne se consacrât plus, désormais, par une vie pénitente, qu'à son époux céleste, plusieurs se convertirent sous son impulsion. L'empereur Maximien la fit décapiter en 305. Son corps fut découvert sur le mont Sinaï au XVe siècle, ce qui accrédita la thèse que des anges avaient transporté son corps sur la montagne de l'Alliance.
Sainte Catherine est à la fois patronne des « philosophes » (parce qu'elle s'était opposé avec autorité aux faux arguments des philosophes païens envoyés par l'empereur, pour la confondre), et des « vieilles filles, des écoliers, des rémouleurs, meuniers, charreton, tanneurs, tourneurs et fileuses ». Elle est aussi une des saintes entendu par Jeanne d'Arc.