Marc, ou Jean-Marc (Ac 12,12,25 ; 15;37), appartenait à une famille hellénisante de Jérusalem, qui mit sa demeure à la disposition des premiers chrétiens (Ac 12,12-16). On pense même que cette maison était déjà ouverte au Christ et à ses apôtres et que la dernière Cène a pu se dérouler dans son cadre.

Marc accompagna Paul dans son premier voyage missionnaire, mais il ne parait pas avoir communié à l'enthousiasme de son chef : il rentra seul à Jérusalem (Ac 13,13) où il fut à l'origine d'une vive discussion entre Paul et Barnabé lors de l'organisation du second voyage (Ac 15,39-41). Il suivit Pierre à Rome et se mit à son service durant son emprisonnement (Col 4,10), puis il se remit à la disposition de Paul lors de l'emprisonnement de ce dernier (2 Tm 4,11).

Marc est l'auteur du deuxième Évangile, suivant un antique tradition il fonda le siège patriarcal d'Alexandrie et y mourut martyr. Ses reliques sont conservés à San Marco, à Venise.