Luc nous livre les circonstances de l'élection d'Étienne parmi les « Sept » (Ac 6,1-6). Une certaine tension régnait entre chrétiens d'origine juive et chrétiens de souche païenne, et chaque communauté risquait de se replier sur elle-même. Conscient de leur rôle essentiel d'unificateurs (Rm 15,20 ; 1 Co 3,10 ; 12,28 ; Ap 21,14), les apôtres se déchargèrent sur les diacres de certaines tâches d'organisation et de prédication. L'origine grecque des « Sept » pouvait équilibrer en partie l'autorité des « anciens » de souche juive.

Mais, loin de limiter son activité aux seuls services caritatifs (Ac 6,1), Étienne prit ses responsabilités sur la plan de la prédication et de l'évangélisation. Ainsi lui doit-on un discours qui constitue le premier essai chrétien de relecture des textes de l'Ancien Testament en fonction de l'avènement du Seigneur (Ac 7) et qui a du servir de charte aux premiers évangéliste.

Premier diacre, premier apologiste : sa fougue combative ne pouvait en effet être tolérée par ceux qu'il attaquait jusque dans les synagogues, ayant en plus le don de faire des miracles, le sanhédrin (présidé par Caïphe) s'en empara et le fit comparaître devant lui. De faux témoins viennent pour l'accuser.

Il prend la parole pour demander que l'action de Dieu se manifeste en tous lieux de la terre, et pas seulement au temple et en Terre sainte. Il rappelle que biens des juifs ont persécuté des prophètes. L'auditoire s'agite alors. Ensuite, rappelle-t-il, ce fut l'assassinat du Juste d'entre les justes. Mais dans l'extase qui le saisit, et sa vision du Fils de l'homme assis à la droite du Père, il confirme contempler le Seigneur dans sa gloire. Les Juifs crient au blasphème, le poussent à l'extérieur et le lapident. tombé à genoux il s'écria avec force « Seigneur, ne leur impute pas ce péché » et il paya de sa mort ses prétendues blasphèmes. Saül, le futur Paul, est là ; il garde les vêtements des lapideurs.

Étienne est ainsi le premier martyr de l'Église. Il a donné sa vie pour témoigner que le salut vient de Jésus-Christ, Homme-Dieu, mort et ressuscité qui nous prend dans son sillage pour l'Éternité bienheureuse en vue de laquelle il nous à tous créés.

Découvertes près de Jérusalem, les reliques de saint Étienne furent rapidement dispersées dans le monde chrétien. Plusieurs églises et cathédrales consacrées à saint Étienne vénèrent les reliques dont elles sont dépositaires.