Du latin natalis dies, « jour de naissance » : neuf mois après l'Annonciation (25 mars), le 25 décembre célèbre la naissance du Christ et le mystère de l'Incarnation, fondement du symbolisme chrétien. Noël est aussi la fête de la sainte Famille de Joseph, Marie et Jésus, mais aussi de toutes les familles, fête de la vie qui vient de Dieu et le rejoint.
La fête de Noël est célébrée pour la première fois à Rome vers 330, la date du 25 décembre est fictive, elle ne repose sur aucun document scripturaire et les traditions primitives de l'Église varient considérablement dans leurs supputations.
La solennité de Noël a christianisé la fête païenne du Natalis Invicti (« naissance du Soleil invaincu ») lors du solstice d'hiver : à cette date, l'orbe du soleil commence à remonter dans le ciel, comme l'Enfant qui va grandir. À l'inverse, le solstice d'été, au 24 juin, coïncide avec la fête de saint Jean Baptiste, le Précurseur, qui a dit de Jésus : « Il faut qu'il croisse et que je diminue » (Jn 3,30).