L'Épiphanie : (du grec epiphainô, « faire apparaître ») : en Orient, la fête de l'Épiphanie était celle de la naissance et de la manifestation de Jésus comme Messie et Sauveur. Fixée au 6 janvier, elle est la fête de la vraie Lumière, celle de l'étoile apparue aux Mages pour les conduire au Christ. La fête des Rois reste populaire : dans toutes nos crèches, trois « rois mages » viennent adorer le vrai Roi et lui offrir l'or, l'encens et la myrrhe. La galette des rois, bénie à la messe, symbolise le Christ, le Pain de vie (Bethléem en hébreu signifie « la maison du pain »). Les Mages ont un peu éclipsé les deux autres « apparitions » que célèbre aussi l'Épiphanie : le baptême du Christ par Jean Baptiste au Jourdain (une fête lui est consacrée le dimanche après l'Épiphanie, qui conclut le cycle de Noël) et les noces de Cana, où se déroule son premier acte public.